Le bateau

Galopin est un « fruit de mer », un dériveur intégral en acier sur plan Joubert, construit en 1983 et mis à l’eau en 1987. Après avoir été bichonné par son second propriétaire pendant vingt ans, nous nous en sommes portés acquéreur en automne 2012.DSCN1804 DSCN1805

Caractéristiques :

Dériveur intégral en acier à semelle renforcée. longueur onze mètres cinquante, tirant d’eau deux mètres vingt dérive basse, Un mètre dix relevée.

En plus de son génois sur enrouleur, je peux compter sur un spi ou un gennaker sur bout-dehors (amovible) dans les petits airs. Pour le gros temps, une trinquette ou un tourmentin sur étai largable. Les quelques sorties en mer nous ont prouvé que malgré son poids important (quatorze tonnes) notre tank n’a pas besoin de beaucoup de vent pour avancer… une bonne surprise !

Ce qui nous a séduit quand nous avons vu ce bateau ? Et bien, il est vraiment pensé pour la croisière et correspond à l’idée que je me faisais du chimérique « bateau idéal ». Rouf en sifflet ? Pour quoi faire, je préfère ce rouf classique avec de larges hublots permettant de voir la mer tout autour du bateau sans mettre le nez dehors. Drisses dans le mât ? Ben c’est tellement plus simple et rapide d’envoyer une voile lorsque sa drisse est au dehors, avec un équipier qui fait le yoyo en pied de mât et un autre qui reprend le mou et étarque au cockpit ( j’admets que tout seul c’est nettement plus long, les winchs sont un poil petiots…). la grand-voile (ou la trinquette) monte d’un mètre à chaque brassée… Bon, ça peut tinter au mouillage, mais je me contente alors de les éloigner du mât avec des garcettes.

Une barre à roue ? nan mais… pourquoi encombrer le cockpit, alors qu’en fait on ne barre que lors des entrées ou sorties de port, le reste du temps c’est le pilote ou le régulateur qui bosse pour nous ? C’est bien simple, je trouve cela inutile sur des bateaux de cette taille.

Citons aussi :

-L’immense plage avant, très dégagée, où il est si facile de préparer l’envoi d’une voile… ou de la plier, ou de gonfler l’annexe, d’installer des hamacs, ou tout simplement de flemmarder au mouillage.

-Les échelons de mât, que je considère personnellement indispensables pour un voyage tel que nous le prévoyons.

-Des détails, genre le guindeau manuel qui ne consomme que de l’huile de coude (bon… beaucoup d’huile de coude !) ; les nombreuses aérations ; l’aménagement intérieur (fait par un menuisier) très pratique.

Et puis… son allure aussi, nous a tout de suite séduite. C’est une belle coque en forme, élancée, belle à regarder (pour un acier !).

Il a bien sur des « points noir ». Ce n’est pas un bateau rapide, surtout au près. Mais bon, il n’est pas lent non plus, et puis on a le temps…

Et puis de toutes façons, c’est le plus beau, vu que c’est le nôtre !

les modifications

Galopin est certes un bon bateau, mais il lui manquait, pour pouvoir partir, un portique pour les panneaux solaires et une échelle pour pourvoir sortir de l’eau sans que cela nécessite des notions avancées d’alpinisme :

https://galopinavoiles.wordpress.com/2013/05/19/le-portique-4/
https://galopinavoiles.wordpress.com/2014/04/27/dans-la-prepa/

Et tant que j’y étais, j’ai aussi ajouté deux petits sièges qui se sont révélés très confortables:

https://galopinavoiles.wordpress.com/2014/05/29/un-peu-de-menuiserie/

Publicités

2 commentaires pour Le bateau

  1. GAUCHET Yann dit :

    Bonjour.
    Je suis sur le point d’acheter un fruit de mer. Mon but est de partir faire une grande ballade dès l’age de la retraite acquis. Trois ans maxi. En attendant, je vivrais dessus.
    Avez vous des points positifs et négatifs pour me préparer à cet achat.
    Le bateau en lui même me plait beaucoup, mais est ce suffisant.
    Pour l’instant je suis seul à bord. N’est ce pas trop prétentieux ?
    Je suis à Lorient. peut on se voir.?
    Dans l’attente de quelques conseils.
    Amicalement Yann Gauchet.

  2. Jacques Lemaire dit :

    Est ce que les 1 ers proprios etaient Michel et Chantal?Nous etions aux Canaries ensemles en 1982. Le nom de mon bateau etait John Betty William.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s