C’est parti pour la tôlerie !

J’ai attaqué aujourd’hui le saumon de galopin, dont une partie bien rouillée avait visiblement déjà été changée au cours de la vie du bateau :

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu du voyage !

En gros, les branques qui ont commis ce taff ne se sont franchement pas foulés ! Les scories d’oxycoupage (une méthode de coupe de l’acier au chalumeau) n’ont pas été enlevées, et la tôle de  10mm qu’ils ont mis en remplacement à été posée à l’arrache et apparemment soudée sans aucune préparation ! Un boulot « ni fait ni à faire », il est tout à fait normal que le résultat ait très mal vieilli. Plus qu’à meuler le tout, et refaire ça proprement…

Note : cela peut paraître impressionnant de devoir faire un trou pareil… Surtout que j’ai la même chose de l’autre coté, et aussi en avant du saumon (au final, il ne restera plus grand-chose des tôles d’origine de ce dernier). Mais c’est un travail relativement facile, vu que le saumon est pratiquement droit : je n’ai que très peu de courbure à refaire.

@ suivre.

Cet article a été publié dans Rénovation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s