Restauration du pont : la baille à mouillage

Après tout ces travaux de démontage, on attaque véritablement la rénovation du bateau. Et après la mise en jambe du rebouchage des passe-coques, je me suis tapé cette semaine ce qui sera peut-être le plus gros taff sur la coque : le pont au dessus de la baille à mouillage.

À cet endroit, la tôle est totalement bouffée tout autour de l’écubier : celui-ci s’arrête à fleur du pont, et donc :
-À chaque fois qu’on remonte la chaîne ;
-À chaque paquet de mer (on est à l’étrave, cela arrive tout de même souvent) ;
-Et tout simplement à chaque pluie ;
…L’eau « perle », et la tôle est, pratiquement, humide en permanence.

Trente ans plus tard :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le petit trou à droite de l’écubier, c’est tout simplement le marteau à piquer qui a traversé le pont !

Allez hop, pas de complexe : on coupe, et on en profite au passage pour dégager les trous de fixation de l’ancien guindeau, qui devra être remplacé (on en est très satisfait, mais il n’est plus fabriqué et il faudrait changer le barbotin…) :

Sur les découpes, on voit le travail de la rouille ; sur le 8mm servant de support au guindeau :

Et sur le 3mm du reste du pont ; il doit rester à peine 1mm au point le plus attaqué…

C’est parti : remplacement du fer plat, par un beaucoup plus balèze mais qui ne m’a rien couté (récup).

Les plaques de remplacement. Il y a deux épaisseurs : le guindeau est fixé sur une plaque de 8mm, le reste du pont est en trois. J’ai préféré remplacer ce dernier par du 5mm (recup encore), pour renforcer cette zone. Le fait d’avoir deux plaques permet aussi de suivre à peu près la courbure du pont…

Mon frangin (meilleur soudeur que moi) se colle à la soudure. Plus de quatre heures de taff… Un grand merci !

Puis meulage des soudures :

Et un premier coup de peinture (primaire d’accrochage) :

Ça fait tout de suite mieux ! Bon, y’a encore tout l’intérieur à nettoyer et à peindre, mais au moins c’est fait, et c’est du solide.

À suivre !

Cet article a été publié dans Rénovation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Restauration du pont : la baille à mouillage

  1. Jérôme dit :

    Bon courage pour la suite 🙂

  2. Olivier dit :

    Hey, pssstt…! Je crois que t’as oublié de faire un trou pour passer la chaîne 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s