Le résumé de quatre ans et demi…

Publié dans films, Rénovation | 2 commentaires

Quelques nouvelles

Pas grand-chose à dire ces derniers temps, on a pas mal ralenti même s’il y a quelques avancées.

Déjà, le circuit d’eau douce m’a donné pas mal d’emmerdes, avec une fuite incompréhensible causée apparemment par le montage d’un filtre. Il a fallu ensuite s’occuper du lave-main du chiotte : l’ancien lavabo était en bon état et je pensais tout simplement le remettre, mais je me suis rendu compte que le trou pour la bonde n’était pas au diamètre standard… Après quelques galères et une tentative de soudure, décision fut prise d’en acheter un neuf. Sauf que bien entendu, il était impossible de retrouver un lavabo aux mêmes dimensions que l’ancien !

Du coup j’ai dû rajouter un cp de 5mm sur le dessus du meuble, puis tout repercer aux nouvelles dimensions, puis peinture, joint, montage… bon, au moins maintenant c’est réglé !

Reste le miroir à fixer, et installer un support pour le pq…

Du coté du cockpit, notre vieux taud a repris du service, ainsi que la table remise en état.

J’ai aussi pas mal bossé dans le coffre arrière, fait pas mal de finitions…

  • La casquette et le safran sont partis au redressage ;
  • J’ai retapé la dérive en rebouchant les sillons creusés par les plots de serrage ;
  • L’ensemble dérive/casquette/safran partira bientôt à la peinture ;
  • On fait des devis pour la sellerie ;
  • Les portes et la partie « évent/sortie eau de mer » de la cuisine sont en peinture ;
    • Et pour finir le chantier « carène » devrait être effectué courant mai comme prévu.

Nous sommes donc plutôt confiant dans une remise à l’eau courant juin.

Bref, pas beaucoup de nouvelles, mais on avance.

@ suivre !

Publié dans Rénovation | 1 commentaire

La ré-installation

On n’a pas posté grand-chose ces derniers temps, mais nous venons de vivre une période un tantinet intense…

En décembre puis janvier, j’ai terminé le coffre à gaz et réglé pas mal de détails entre moteur, coffre arrière et cuisine.

Ensuite, le samedi 30 janvier le mât est monté sur le pont. Une bonne partie du mois a donc été consacrée à sa préparation : changement des câbles électriques, remplacement du projecteur de pont, tri dans les haubans, et enfin levage afin de le poser sur une remorque : ainsi nous avons pu le sortir et le positionner à coté de Galopin. Il a ensuite été monté grâce au tracto du tonton, une opération quelque peu stressante, voire franchement « banzaï » : si c’était à refaire, je chercherai à avoir un télescopique, ça aurait été moins casse-gueule !

Et, enfin, deux jours plus tard, Galopin a repris la route sur la même remorque qu’à l’aller. À ce sujet, si vous devez déplacer un bateau, je vous déconseille l’entreprise MEDIACO Lorient : leurs chauffeurs sont très bons, rien à redire, mais leur responsable… je ne peux guère vous donner les qualificatifs qui me viennent à l’esprit (ce blog est public), mais disons simplement que j’ai trouvé que son professionnalisme n’était pas fameux (la sirène que vous entendez peut-être, c’est mon détecteur d’euphémisme qui surchauffe).

Bref.

Au moins Galopin a fini par arriver à bon port !

Depuis, j’ai pas mal bossé : pour commencer j’ai emménagé seul pendant deux semaines, le temps de régler divers détails. Remâtage, puis rebranchement des appareils de nav : Gps, feux de tête de mât, Ais, projecteur de pont, notre nouveau combiné girouette-anémo dont l’afficheur vient remplacer l’ancien loch, une nouvelle girouette Windex en tête de mât, et surtout le portique et les panneaux solaires afin de rendre Galopin à nouveau autonome, vu que notre vieux chargeur de quai est en train de nous lâcher…

J’ai aussi racheté la cabane de chantier dans laquelle nous stockions nos outils à Inguiniel : comme celle-ci n’avait pas roulée depuis genre vingt-cinq ans, j’ai passé un peu de temps à m’assurer que tout fonctionnait parfaitement, et suis ensuite parti plutôt serein du chantier… sans vérifier l’attelage du fourgon. Pas habitué à ce type de remorque à timon industriel (un simple anneau), ni a l’attelage correspondant, j’ai tout simplement oublié de mettre la goupille de sécu… et j’ai perdu la remorque à la sortie de Plouay, heureusement juste après un dos d’âne donc à faible vitesse !

Puis Audrey m’a rejointe et nous vivons depuis sur le chantier, ayant très vite repris nos marques à bord de notre bon vieux Galopin que nous retrouvons avec plaisir. Seule ombre au tableau, nous ne sommes finalement que deux : notre chat Poltron a disparu juste après le déplacement du bateau. Une coïncidence plutôt étrange, nous supposons qu’il a senti un changement arriver et s’est trouvé une autre maison… Peut-être un jour en saurons-nous davantage puisqu’il est pucé !

Et la suite ? Si le plus gros du boulot est fait, il me reste une quantité effarante de finitions. J’ai donc de quoi m’occuper les prochains mois, car nous avons déjà des dates en vue : courant mai le chantier viendra s’occuper de nos œuvres mortes, puis en juin Galopin devrait enfin retrouver l’eau.

Avec l’ami Yannick, mon pote électricien (entre autres) qui s’est occupé du circuit électrique, nous nous étions fait la réflexion que les bateaux qu’on croise en campagne, posés sur des étais dans un champ ou près d’un entrepôt, avaient tendance… à y rester. Pour Galopin ce triste sort a donc été évité !

Quatre ans de boulot… Et c’est assez étrange mais, depuis que je suis de retour dans un chantier naval, j’ai le même sentiment qu’en arrivant d’une longue traversée. C’est une sensation peu explicable, mais les dernières années ont comme disparues : je sais qu’elles sont passées, je m’en souviens, mais ma mémoire n’y attache aucun sentiment particulier, aucune notion de temps. Je crois que c’est un phénomène qui s’est développé chez moi au cours du dernier voyage, c’est peut-être ce que Moitessier appelait la « cape morale » : tenir, avancer, ne pas penser à la totalité de la route, juste faire une chose après l’autre. En définitive, je dirais que si vous pensez vous lancer dans une rénovation de l’ampleur de celle que nous sommes en train de terminer, je n’aurais qu’un conseil :

À suivre !

Publié dans Rénovation | 1 commentaire

Un grand pas en avant

Parfois une image vaut 1000 mots… et justifie 1000 maux.

Publié dans Rénovation | 3 commentaires

Cuisine et coffre à gaz

La façade basse de la cuisine a été peinte, je viens de tout remonter :

J’ai aussi pas mal avancé sur le coffre à gaz :

Je pense avoir alimenté la gazinière d’ici la fin du mois 🙂

@ suivre !

Publié dans Rénovation | 1 commentaire

Quelques news.

Le chantier avance pas mal. La partie « tiroir » est terminée et les portes sont en peinture.

J’ai aussi terminé l’équipet arrière

Le couvercle du frigo est terminé. Avant, c’était toute cette longueur de plaque, jusqu’au bordé, qui s’ouvrait via une charnière piano vissé dans le fond. Très peu pratique à l’usage (le dessus du couvercle gênait l’accès au fond du coffre), j’ai préféré refaire quelque chose de plus simple : maintenant le couvercle s’enlève totalement.

J’ai aussi mis de l’eau dans les cuves… ce qui n’a pas été une réussite !

Ben oui, y’a une fuite… et je ne la trouve pas ! En fait, je me demande s’il n’y avait pas de l’eau de condensation sous les cuves, et que celle-ci s’est retrouvée « chassée » lorsque le poids de l’eau dans les cuves les a alourdies. Il n’y a donc peut-être pas de fuite en fait ! Affaire à suivre…

Parlons d’autres sujets et pour commencer, une bonne news : ça y est, on commence à lancer la machine et contacter les entreprises : Galopin va reprendre la route début février, selon la date que nous donnera la boite de manutention ! Bientôt on retrouvera un vrai bateau, avec un mât sur le pont, et non plus un poulailler sur pilotis :p

Et pour terminer, pour répondre à Servane : oui, nous avons des projets. On a toujours eu, depuis notre retour, mais ils commencent à prendre forme et on s’est enfin autorisé à rouvrir les guides et dépoussiérer les cartes. Au final, nous avons surtout une date : 2024, dernière limite ! 2022 serait miraculeux, 2023 très optimiste !

L’objectif dépendra du budget que nous aurons réuni d’ici là, mais nous avons mis la barre haute : le tour du monde sur trois ans, rien que ça ! Sinon, nous pensons refaire un tour de l’atlantique sur deux ans, ce qui sera déjà un beau voyage, on ne se plaindra pas 🙂

À suivre !

Publié dans Rénovation | 4 commentaires

Le point sur le chantier

Ayant repris le travail nous retrouvons une certaine aisance financière. Du coup, on a acheté la cuisinière qui remplace notre antiquité à pétrole. Achat qui nous a permis de constater que j’aurais pu me passer de faire la moindre modification dans la cuisine : la gazinière est certes nettement plus grosse que l’ancienne « pétrolière », mais l’emplacement de cette dernière était très large…

J’ai aussi avancé sur la couchette arrière, quasiment terminé les réseaux d’eaux grises, et fait pas mal de finitions par-ci par-là, bref, place aux photos.

Il commence à avoir de la gueule, notre Galopin refait à neuf !

@ suivre.

Publié dans Rénovation | 4 commentaires

On l’avait oubliée !

En cherchant des photos, on s’est aperçu que nous n’avions jamais monté la vidéo de notre transat retour façon Moitessier… Donc acte !

Publié dans Açores, films | 4 commentaires

Quelques news

Après le « débachage » de Galopin, je n’ai plus fait grand-chose : j’avoue avoir ressenti un très gros ras-le-bol. Voila un an que je bosse pratiquement non-stop sur le bateau, et même si j’en voit enfin le bout je pense avoir le droit d’être un peu à saturation !

Cela posé, il ne reste plus énormément de choses à faire : les réseaux d’eau à finir, le chiotte à remettre en service, des finitions un peu partout, et surtout la cuisine à terminer. De ce coté, nous venons de recevoir la nouvelle gazinière et je vais consacrer le week-end à ce poste.

Pour résumer, ce n’est plus de temps dont nous avons besoin, mais d’argent : entre la carène, le remâtage et la mise à l’eau, le devis monte déjà à plus de 7000€. J’ai donc repris le boulot début Octobre, et c’est bien la première fois que je suis content de retourner au boulot ! C’est parfois cool d’avoir un chef, et de pouvoir meuler ou souder sans me préoccuper de la remise en état ou de la peinture !

Dans la catégorie « rien à voir », je vais commencer à poster des vidéos que j’ai monté depuis quelques mois : je me rends compte que je me sert souvent du blog pour retrouver photos ou anecdotes, il est devenue une forme de sauvegarde accessible facilement.

Donc pour commencer, une virée familiale à Saint-Lary en février. Nous nous sommes équipé d’un drone, on se prépare à faire davantage de ces petits films lors du prochain voyage.

Publié dans films, Rénovation | Laisser un commentaire

Galopin retrouve meilleure allure !

Ces dernières semaines, ça a bossé dur : je devais aller le plus vite possible, avant qu’un coup de vent ne m’oblige à enlever la bâche. Au final j’ai réussi à la conserver près de trois semaines, mais un coup de vent m’a contraint à la retirer en urgence sans pouvoir passer une ultime couche d’orange, heureusement celle-ci n’était pas strictement indispensable et nous pourrons la passer plus tard. Il manque aussi un coup de finition (blanc) sur le tableau arrière et les cadènes, mais nous n’aurons pas de masquages à préparer et donc il pourra être fait à l’occasion.

Bref, place aux photos : c’est l’ami Nico qui nous gère la dernière couche, antidérapante :

Résultat final, après démontage :

Une bonne chose de faite. La suite ? Ben, la caisse de bord est à sec, donc on va ralentir : je reprends le travail (salarié) à la fin du mois, et nous allons la remettre à flot pour financer la partie « œuvres vives » (la carène). Remise en état du puits de dérive du safran, nouvelle peinture époxy, antifouling, etc.

Encore quelques millier d’€ à sortir avant que notre fier esquif en redevienne un, d’esquif…

Bref, à suivre !

Publié dans Rénovation | 3 commentaires